2021 : Une rentrée sous le signe du
pouvoir d’achat pour les familles !

Saint-Ouen, le 31 août 2021

Ce jeudi 1er septembre 2021, ce sont 525 816 lycéens qui reprennent le chemin de l’école. Une rentrée que la majorité régionale, présidée par Vincent JEANBRUN, se félicite de voir sous le signe de l’augmentation du pouvoir d’achat des familles afin de réduire les écarts creusés par la crise sanitaire depuis 2019.


« Une fois de plus, Valérie Pécresse anticipe la rentrée scolaire en période de Covid et répond aux attentes des familles avec des mesures pour le pouvoir d’achat. Une mise en œuvre qui démontre sa détermination à mettre en place des mesures ambitieuses, à l’écoute des territoires, malgré les réticences d’une opposition dogmatique.»

Vincent JEANBRUN, président du Groupe Île-de-France Rassemblée.

100% des lycées connectés


Comme chaque année, les élèves et professeurs recevront un ordinateur portable préalablement chargé des manuels scolaires, de la suite Microsoft etc. Parce que l’équité de traitement de tous les lycéens franciliens est une priorité, cette distribution s’étend aux lycéens scolarisés dans des établissements privés sous contrat pour les filières générales et technologiques, sous critère sociaux. Un total de 500 000 équipements numériques et 25 millions d’euros injectés qui ont permis, pendant la pandémie, la continuité pédagogique, lorsque l’État optait pour l’enseignement à distance.


100% des lycées seront connectés au Wifi à l’automne contre 0% en 2015, une installation qui s’est faite au détriment d’un moratoire tenu par les Verts durant tout le mandat.

 

Un pouvoir d’achat renforcé pour les foyers les plus modestes


Cet engagement de campagne entrera en vigueur à la rentrée et permettra aux familles les plus modestes de bénéficier d’une tarification à 50 centimes pour le prix des repas. Une division par trois qui fera économiser plus de 80€ par mois pour les familles les moins favorisées.


Distributeurs de protections périodiques


Aujourd’hui, 100% des lycées publics sont équipés de distributeurs de protections périodiques biologiques, sans perturbateurs endocriniens et gratuites, pour lutter contre la précarité menstruelle. Pionnière dans ce domaine, la Région répond à une inégalité d’accès au cours en prenant en charge un coût qui peut être considérable dans certains foyers.


Une nouvelle rentrée dans un contexte de crise sanitaire


Depuis le début de la crise sanitaire la Région est fortement mobilisée pour la lutte contre la Covid-19. Dans la continuité de son action, dès demain, chaque lycéen recevra un kit sanitaire composé de : 2 masques, 1 autotest, du gel hydroalcoolique, des informations sur les centres de vaccination et le rappel des gestes barrières. Dans l’attente de la transmission d’informations de la part du gouvernement concernant l’accès à ces centres de vaccination, la Région a pris l’initiative de se positionner en partenaire utile auprès des collectivités en mettant à disposition des navettes. Elles permettront de faire le lien, notamment dans les territoires ruraux, entre les lycées et les centres de vaccinations, afin de faciliter l’accès à la vaccination pour les jeunes qui le souhaitent. Tout ceci, dès lors que l’État aura communiqué la liste des lycées sélectionnés et des centres concernés.


Un environnement plus sain pour tous les lycéens


Une écologie des résultats qui se déploie jusque dans les établissements scolaires avec l’équipement des demi-pensions en capteurs de dioxyde de carbone (CO2) au début du printemps. Aux vacances de la Toussaint, les gymnases, salles de sports et salles de professeurs seront également dotés de capteurs. La Région va plus loin dans son action pour l’amélioration de la qualité de l’air, en aidant les écoles et les crèches à l’achat de purificateurs d’air. Une nouvelle aide, de 20 000€ par commune, sera disponible dès l’automne.

CHIFFRES CLÉS :


• 100% des lycées numériques
• Des repas à 50 centimes pour les foyers les plus modestes
• 100% des lycées équipés de distributeurs de protections hygiéniques
• 500 000 équipements numériques
• Plan de rénovation des lycées : 6 milliards d’euros